Collectif Orfé

samedi 03 mars

Les Chêneaux prennent forme

Les Chêneaux se sont, depuis le début de l'année, doté d'une structure en devenant association Loi 1901. Cette structure nous permettra d'être plus "concrets" face à nos interlocuteurs, et ainsi de nous imposer plus facilement dans l'univers surpeuplé qu'est celui du spectacle.

Nous allons énormément, en plus d'affirmer nos actions artistiques, appuyer sur le côté "communication" en déployant une campagne destinée à nous faire connaître des professionnels et de la presse. C'est seulement de cette façon que nous pourrons nous démarquer des centaines, des milliers d'autres compagnies de théâtre.
Dans cet objectif, nous nous sommes adjoints les services d'un studio de communication, Webstellung, qui, dans le cadre de ses actions philanthropiques, nous offre ses services tout au long de notre lancement.

Premier résultat tangible, Les Chêneaux possèdent dorénavant leur propre site Internet, décliné pour l'instant sous la forme d'un blog. N'hésitez pas à vous y rendre et à nous y laisser vos commentaires.
Vous pourrez également vous abonner à notre liste de diffusion ou à notre flux RSS pour être régulièrement tenu au courant de nos activités.

Guillaume Bienvenu
Cheneaux.com

Posté par lescheneaux à 08:31:22 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


mercredi 21 février

Alexandre Brussilovsky - Mikhaïl Bronner

Parmi les richesses de la musique, le compositeur Mikhaïl Bronner nous transporte jusqu'aux Portes du Ciel, admirablement servi par l'ensemble Ricercata de Paris, dirigé par  Alexandre Brussilovsky. Cet hiver dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, un hommage à Dimitri Chostakovitch. Un voyage inoubliable.

M. Bronner- Les portes du ciel / extrait

Pour plus de vidéos, allez visiter le blog d'Alexandre Brussilovsky:

www.brussilovsky.canalblog.com

Posté par Orfe à 12:03:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 22 janvier

Pensez différent

Different is not wrong

Ajouter à mon profil. | Plus de vidéos

Posté par Orfe à 04:58:00 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 03 janvier

Funky Forever!

James Brown n'est plus

"Quand un type comme ça se retire,
y'a pas de place à prendre,
c'est la fin d'une époque"

Difficile d'évoquer James Brown sans tomber dans l'avalanche de superlatifs dont lui-même se plaisait à user : le plus productifs des artistes noirs américains, le plus inlassable des showmen, le détenteur du plus grand nombre de numéros un (118, record imbattable), le plus influent, etc, etc. En 50 ans de carrière James Brown aura passé toute la black music au crible avec un seul crédo : être au dessus des autres, le Number One incontestable. Avec pourtant un côté obscur à la mesure de la brillance de sa musique : mégalo, cupide, tyrannique, despotique, ingrat, égoïste, la peu reluisante face B ne suffit pourtant pas à obscurcir l'aura du Godfather. Durant son exceptionnelle carrière Mister Dynamite aura réalisé le grand écart parfait entre qualité musicale et réussite commerciale, drapant le tout dans une identité pro-black et revendicative qui l'ont investi fer de lance de toute sa communauté. Une fierté Noire à lui tout seul qui aura tout maitrisé : sa musique, son business, ses troupes, et 2 décennies musicales pour ensuite s'imposer comme LA référence incontournable pendant 30 ans.
Abreuvant les 60's de son rythm n' blues teinté de Soul, c'est pourtant durant les 70's qu'il sera encore plus décisif, franchissant un palier supplémentaire en livrant au monde entier les rudiments de son funk hypnotique et sans concessions, axant la marche de tous les instruments sur le modèle rythmique. Après avoir sévèrement pesé dans la décennie précédente, James désormais dirige et influe de manière irréfutable sur le cours de l'histoire de la musique, distillant les classiques du genre avec une facilité déconcertante : Sex Machine, Superbad, Get Up, Get Into It, Get Involved, There Was A Time…
Souffrant le martyr des années 80 comme nombre de ses confrères tous genres confondus, James refait pourtant un come-back tonitruant dans les 90's avec l'avènement du rap. Magnifié par le Bomb Squad, sublimé par Eric B. & Rakim, cité à tour de bras par tous les rappers et respecté comme un Corleone, c'est bel et bien l'ombre de James Brown qui plane au dessus du Hip-Hop. Sans s'embarrasser de modestie, James clame que ce courant est né grâce à lui. Tout cela est la stricte vérité. Combien de morceaux de rap ont été bâti sur le sample du beat immortel de Funky Drummer ? Une centaine.
Et l'album de trop dans tout ça ? James en a fait plus d'un, s'est compromis plus d'une fois tapant dans le disco ou dans l'hymne pro-Reagan, mais à côté de ses dizaines d'albums définitifs et indispensables, tout cela n'est qu'anecdote. Pas grave…
Quelle allure aurait la black music sans lui ? De Prince à Clinton, de Bambaataa à Chuck D, on ne compte plus le nombre d'artistes qui a un degré plus ou moins élevé avouent avoir agi sous influence JamesBrownienne.
De légende vivante, il est depuis le 25 décembre 2006 devenu une Légende tout court, et si Dieu existe, alors pour beaucoup il a depuis longtemps revêtu l'aspect d'un petit Géorgien surexcité poussant des cris à faire tomber les murs.
De tous ses surnoms dithyrambiques, mérités même si trempés de mégalomanie, il en est pourtant un qui résume tout James Brown : The Greatest Of All Times.
RIP.

Posté par Orfe à 02:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 27 décembre

Bonnes résolutions de lectures

Voici le programme des lectures organisées par l'Atelier des Chêneaux pour ce début d'année.

  • mercredi 10 à 15h00 : Hamlet de Tarascon, de Jean Canolle, ou comment la tragédie d'un être tout ce qu'il y a de poétique peut devenir franchement comique à cause d'un simple accent - ou grâce à...

  • mercredi 17 à 15h00 : deux pièces en un acte : La Délaissée, de Max Maurey, accords et désaccords d'un couple de comédien, puis L'Ours, d'Anton Tchékhov, ou la naissance d'un amour improbable...

  • mercredi 31 à 15h00 : 3 heures de l'aprem' deviendra l'heure du crime pour les Dix petits nègres d'Agatha Christie adapté pour la scène...

Après la gravité de propos de Lazare, il m'a semblé qu'un peu de rire et beaucoup de meurtres ne nous feraient pas de mal !
Si vous connaissez le meurtrier, si vous venez de Tarascon, si vous ne voulez pas tout reprendre "du commencement" ou si vous savez tirer au pistolet, ne venez pas, vous n'apprendrez rien... Sinon, venez !

Plus d'infos au fur et à mesure sur notre blog : www.ateliercheneaux.canalblog.com. Mais vous connaissez l'adresse...
Guillaume Bienvenu.

Posté par lescheneaux à 12:26:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


mardi 12 décembre

Joanna NEWSOM

Quelques instants de rêve...


Joanna Newsom - Sprout and the Bean

Posté par Orfe à 01:42:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 06 décembre

Lazare représente !

Chers amis,

L'Atelier des Chêneaux a proposé aujourd'hui la lecture d'une pièce d'André Obey, Lazare.
Cette lecture fut un franc succès et pour la première fois une lecture a permis un veritable échange de points de vue au sein de l'Atelier. Ca a été pour nous tous une expérience intéressante de découvrir ce texte ou de le faire partager, avec l'ouïe comme seul support.
Un enregistrement de cette lecture a été effectué, dans de mauvaises conditions, mais j'espère pouvoir bientôt en organiser un dans de bonnes conditions de travail, et pouvoir proposer une maquette audio de la pièce. Je vous tiendrai au courant.

N'hésitez pas à vous rendre ni à nos prochaines lectures ni sur le blog de l'Atelier des Chêneaux : http://www.ateliercheneaux.canalblog.com.

J'espère vous compter bientôt parmi notre public,
Guillaume Bienvenu

Posté par lescheneaux à 11:19:59 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 30 novembre

Acceptez qu'il nous reste la poésie


Pub-dove-evolution

Posté par obeah man à 07:18:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 26 novembre

RER - Christophe Jacrot / Frederic Oberland


R.E.R.
envoyé par cristoparis

Petit montage de photographe sur le RER parisien, une ambiance toute particulière.

Le film de photo est en plein boum et nous apprécions particulièrement ce concept. Nous vous en montrerons d'autres très bientôt.

Posté par Orfe à 11:07:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 21 novembre

Patrick Dewaere


Légende - Patrick Dewaere
envoyé par sasoeursophie22

Patrick Dewaere, un mythe, une légende, ce reportage fait le point sur sa carrière et sur l'homme, mystérieux et surdoué au destin tragique. Une référence pour tous les jeunes acteurs d'aujourd'hui. Nous vous remonterons M. Dewaere et d'autres acteurs talentueux sur Orfe TV.

Posté par Orfe à 11:57:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]